PAKISTAN

Chers collègues soignants & soignantes,
Vous accueillez un patient originaire du Pakistan.
Voici une liste d’informations utiles à connaître dans le cadre de sa prise en charge médicale.

Informations Générales

Distance Paris ✈ Islamabad : 5 920 km
207,7 millions d’habitants / Salaire moyen : $105 par mois
Taux d’alphabétisation : 73,7 % / Espérance de vie : 65,9 ans
Langue parlée : L’Ourdou

● Au Pakistan, plus de de 95% de la population est musulmane.
● Les interventions généralement permises sont : La circoncision (fortement encouragée), les transfusions sanguines, les fécondations in vitro, la transplantation d’organes et le don d’organes
L’avortement est illégal sauf en cas de danger pour la vie de la mère.
● Un système d’avortement sélectif visant à enfanter un garçon peut encore subsister et est responsable de graves déséquilibres démographiques.
● Au Pakistan, les naissances hors mariage sont condamnées.
L’adultère y est passible de la peine de mort, tout comme l’homosexualité.
Les maladies infectieuses les plus fréquentes sont : chikungunya, choléra, dengue, encéphalite japonaise, fièvre jaune, grippe aviaire, hépatites A et B, paludisme, rage, tuberculose, typhoïde, COVID-19 et Zika.

Communication

Pakistanais celebrant l'Eidul Fitr

Serrer la main est la forme standard de salutation. Elle doit être serrée de la main droite. Il est préférable de ne pas serrer la main des patients ou des membres de la famille du sexe opposé.
● Au Pakistan, il est d’usage de s’adresser au chef de famille en premier lieu pour des discussions d’ordre médical. Ce dernier communique ensuite au soignant les décisions prises.
● Culturellement, les femmes pakistanaises peuvent avoir tendance à s’en remettre à leur mari pour répondre aux questions si ce dernier est présent.
● Traditionnellement, lorsqu’un homme est en contact avec une femme, celui-ci est sensé éviter tout contact visuel ou physique.
●Les femmes sont souvent socialement séparées des hommes. Cette tradition culturelle peut impacter les visites du patient.
● La sexualité est un sujet sensible, à aborder avec précaution.

Croyances, Pratiques & Rituels

Musulmanes en train de prier

● Au Pakistan, la prière se pratique 5 fois par jour en direction de La Mecque à l’aube, à midi, l’après-midi, au coucher du soleil et dans la soirée.
● Les musulmans se lavent la tête, les mains et les pieds avant de prier .
● Il se peut que certains patients pakistanais musulmans récitent le Coran à voix basse pour réduire la douleur.
● Certains musulmans pakistanais peuvent préférer les traitement par injection plutôt que par voie orale.
● Lors du ramadan, la prise de sang de faible quantité est autorisée et n’interrompt pas le jeûne.
● Durant le Ramadan, la personne souffrante est autorisée à se nourrir pour reprendre des forces si le médecin juge cela nécessaire.
● Durant le Ramadan, le massage thérapeutique est autorisé et ne rompt pas le jeûne, contrairement au massage de confort et de bien-être.
● Au Pakistan, une femme ne peut pas se faire masser par un homme et inversement, en exhibant seulement les zones à traiter.
● Dans certaines régions / familles, l’excision reste encore une pratique courante.
● L’excision peut être la cause de troubles psychologiques mais aussi physiques, comme des douleurs du bas-ventre et/ou du vagin.

Habitudes Alimentaires

Repas familial traditionnel

● La nourriture pakistanaise se compose principalement de bœuf, de poulet et de mouton cuisinés en curry et/ou d’autres épices.
La consommation de porc et d’alcool sont interdits. Il est donc préférable, dans la mesure du possible, de ne pas prescrire de médicaments enrobés de gélatine de porc et contenant de l’alcool.
● Les musulmans mangent de la viande « Halal », c’est-à-dire à base d’animaux ayant été été abattus selon les rites religieux.
● La main gauche étant considérée comme sale, la nourriture est donc servie de la main droite.
L’utilisation des couverts est acceptée même si les Pakistanais pourraient préférer manger avec la main.
● Durant le mois du Ramadan, le jeûne est de rigueur chaque jour, du lever jusqu’au coucher du soleil.

Grossesse & Maternité

Père tenant son bébé dans les bras

● Après l’accouchement, il est de coutume que les mères se reposent 40 jours.
● La tradition veut que la femme accouche à la maison aidée d’une sage-femme appelée “dai”, ou d’un membre de la famille, comme une tante ou la belle-mère.
● Une patiente ayant subi une excision peut être sujette à des complications, comme un déchirement en étoile du périnée.

Soins de Fin de Vie

Homme âgé rentrant du travail

● En fin de vie, la présence d’un conseiller religieux peut être demandée par la famille.
● Le chef de famille appréciera d‘être informé de l’évolution de la maladie.
● Si cela est possible, placer la tête du patient en direction de La Mecque.
● Il est possible qu’un proche ou un imam récite la chahada, profession de foi (celle-ci peut être enregistrée par un membre de la famille et diffusée).
● La famille pourrait demander à organiser le rituel du lavage du corps. 
● Les Pakistanais préfèrent éviter l’incinération ou l’embaumement, sauf si la loi l’exige.
● Les autopsies sont également évitées.
● Au Pakistan, rien n’interdit le don d’organe si celui-ci permet de sauver une vie.

Exemples de Cas Rencontrés

Cette section nous permet de partager des expériences vécues. N’hésitez pas à partager les vôtres avec la communauté.

● Cleveland Clinic - Diversity Toolkit
● Geri-Ann Galanti - Caring for patients from different cultures, 5ème édition 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Renvoie sur la boutique en ligne